terug naar index
Les noces de mademoiselle Bonvoisin

Op een stormachtige nacht ontmoet de oude vrijster Sylvie Bonvoisin in de Sint-Jacobskerk de zwarte missen-lezer Hannedouche.

 

Et puis, le hasard se mettant du côté de l'enfer, la vieille fille fit la connaissance de Constantin Hannedouche, une créature dévoyée, immonde: un prêtre défroqué courant salement le guilledou, mendiant la goutte et qui disait des messes noires pour quinze sous. 

Sur le minuit, il la fit regarder dans une sphère de verre à moitié voilée de drap noir. Elle y vit un vague visage d'homme.
- Il est beau comme Lucifer lui-même, dit Hannedouche, si vous voulez sacrifier trois pièces d'or, je vous dirai son nom.
- Martin Canivet, dit-il en s'emparant avidement des jaunets. Sacrifiez-en trois autres et je vous unirai à lui, car c'est l'incarnation de votre perroquet.
Elle accepta, folle d'un étrange amour pour l'être qui lui avait dit un jour, et l'avait depuis répété sans se lasser: Je vous aime!
Par une nuit de tempête, Constantin Hannedouche lui donna rendez-vous avec le perroquet sur le parvis de l'église Saint-Jacques.
Elle apporta la cage couverte d'un voile de soie noire, à travers vent et averse.
Le défroqué fractura le portillon de la tour des sonneurs, la conduisit à travers l'église ténébreuse o veillait le rubis de la lampe du sanctuaire, la fit s'agenouiller sur les dalles et alluma un cierge de cire noire.
- Voulez-vous prendre Martin Canivet comme époux? demanda-t-il.
- Oui, bégaya la malheureuse complètement éperdue de tendresse et d'effroi.
Chose mystérieuse, à la question posée, l'oiseau répéta en croassant:
- Oui!
- Vous êtes unis! déclara Hannedouche.
Il glissa un petit anneau d'or à la patte du perroquet et un autre à l'annulaire mutilé de Mlle Bonvoisin.
A ce moment une terrible clarté rouge incendia le vaste espace sacré: une haute flamme pointue venait de jaillir d'un bénitier. Hannedouche s'enfuit en criant et Mlle Sylvie ne sut jamais comment elle se retrouva chez elle avec son perroquet.
- Mon mari... mon mari... hoquetait-elle sans cesse.

Dans une belle maison de maître de Gand, la noble et très farouche, habite encore un médecin à peu près centenaire qui assista aux étranges couches d'une dame bien proche de la cinquantaine. Elle mit au monde un enfant hideux à tête et bec de perroquet, aux membres absolument difformes et terminés en serres de rapace.
Le monstre respirait et poussait des cris effrayants qui ressemblaient bien plus à des grincements de jeune bête de proie, qu'aux vagissements d'un nouveau-né. Néanmoins les médecins assistant l'accouchée, estimant que la créature n'était pas viable, la firent baptiser sur l'heure.
Mais à peine l'eau lustrale avait-elle humecté la tête difforme, que le monstre se recroquevilla, poussa une atroce clameur et mourut.
Immédiatement les docteurs firent apporter un large bocal d'esprit de vin et y plongèrent le petit cadavre, dans l'intention bien compréhensible de conserver pareil sujet.
Ah... ils comptaient sans le mystère qui entourait cette histoire inouïe! L'alcool s'enflamma sous leurs mains, le bocal éclata comme une bombe, blessant les assistants, et une immense flamme bleue consuma l'affreuse dépouille.
La mère survécut, mais resta plongée dans un mutisme effrayant qui faisait croire à la perte de sa raison.
Elle disparut une nuit; nul ne sut jamais ce qui advint d'elle.
Elle s'appelait Sylvie Bonvoisin.

La rumeur publique accusa le détestable Hannedouche de cette épouvantable paternité, mais, peu de jours après l'hymen sacrilège, on avait trouvé le cadavre du prêtre renégat dans les herbes folles du Peerdemeersch, la face étrangement mutilée...
- Comme à grands coups de bec, avait dit un policier. 

Uit:
Jean Ray : Les derniers contes de Canterbury, in: Oeuvres complètes (1944), geciteerde ed. 1963, t.III, p. 33-35


Vind dit boek in de bibliotheek Gent